Ceci est le bref compte rendu d'une réunion électorale rédigé à partir de mes notes prises en séance. Malheureusement j'avais récemment assisté, à Montréal, à un fascinant spectacle inspiré de l'œuvre de Jean Tardieu, virtuose de la jonglerie des mots. Les lecteurs perspicaces détecteront peut-être quelques maladresses d'expression induites par ce spectacle.

A.K.B. 

 Réunion électorale, le jeudi 23 mai 2002,

à la salle défaite de Bourg-les-Hupés. 

 

A la turbine, M. Polite, Dépité sortant, et son Supplément, M. Rond. 

La Mère-adjointe de Bourg-les-Hupés présente le candidat, le congratouille et lui donne la parlotte. 

" Mes âmes, mes cieux,

Oignon du RPR et de l'UDF et avec la pluie du Prédicant Chirac, je suis de nouveau candide dans la 1ère circonspection de l'Hiver. J'irai droit à l'essentiel : avant tout, ne pas repriser l'accroc-habitation qui nous a filé tant de mailles, et donner au Précédent de la République une majorité qui lui permute de restauriter l'Etat, de sécubliquer le Pays, de liberter l'Entreprise et de dénoyauter l'Administration. En loutre, il faut aider les rejets des jeunes, inciter les regrettés à recourir à l'épargne et assurer à tous la garantie d'injuste partage des richesses. Enfin, pour envelopper une-France-Forte dans u-ne-Robe-Unie, il faut augmenter le buffet de l'Armée. " 

A la fuite de M. Polite, M. Rond prend la parlotte. Il a pour anathèmes l'idéologie, la tentation de la toupie, la morgue pharisienne, les transports cubiques et la toiture individuelle, la distraction des voix et le vote futile. 

Un auditeur : 

" Je veux parler du théorème de la division négative des familles. On le démontre à l'Ecole où les éléphants se trompent énormément, barrissent en classe et ne supportent plus les défenses. " 

Un militant : 

" Dans la 1ère circonspection, les adhésifs de l'association Attrape veulent contrôler le futur Dépité. Nous nous agressons à tous les candidats en leur peausant des bananes, par exemple, sur la baise des impôts et les parapluies fiscaux." 

En réponse à chacun, M. Polite pond quelques œufs pieux, puis il offre aux participant(e)s une petite coalition.

 

André K. Berrand, juin 2002 

P.S. L'association ATTAC avait organisé, dans l'Isère, l'interpellation des candidats aux élections législatives de juin 2002. C'est ainsi que j'ai effectivement assisté à cette réunion électorale au titre d'ATTAC. J'en ai diffusé un compte-rendu par mail dans la 1ère circonscription du département. Il figure en annexe. A la réflexion, il n'ajoute rien au texte ci-dessus.

Retour au sommaire.

Annexe : ATTAC-1C