Page 1

Mois de mars de l'an de grâce 1556.

Mes très chers frères,

Je vous ai réunis dans ce Monastère isolé du monde pour vous dévoiler la mission qui vous est confiée.

Il nous a été conté que le troisième millénaire de notre ère Chrétienne s'était ouvert dans la peur que les pronostications de Nostradamus, dont on fit grand bruit, ne se réalisassent. Cela prête beau jeu au parler obscur, ambigu et fantastique du jargon prophétique, auquel son auteur ne donne aucun sens clair, afin que la postérité y puisse appliquer de tel qu'il lui plaira. En outre, cela donne crédit à l'allégation qu'il est besoin que le peuple ignore beaucoup de choses vraies et en croie beaucoup de fausses. Pour tout ceci, j'ai demandé aux Universités et aux Monastères de grande réputation de me proposer des hommes valeureux, clercs et séculiers, aux fins d'explorer, hors de vaines prédictions, le XXIème siècle naissant. Je vous ai choisis, au nombre de huit, qui êtes céans assemblés

J e vous confie la tâche de traverser les temps pour découvrir le monde futur comme Christophe Colomb et ses hardis compagnons traversèrent les mers pour découvrir le nouveau monde. Pendant une année, vous disposerez de tous les secours de la science et de la foi. Vous me rendrez compte de vos voyages au mois de mars de l'an de grâce 1557.

 

Suite en page 2

Retour à pronostications